Evènements des CE / Les Rendez-vous du monde du travail

L'illettrisme

Illettrisme : le détecter et agir

L’illettrisme, phénomène sur lequel on pose un mouchoir par pudeur...

Tous les secteurs économiques sont concernés: il est très difficile pour les DRH ou les représentants du personnel de détecter l'illettrisme chez leurs collègues.

Comment veiller à l'égalité des chances des salariés face à une problématique que l'on ne sait pas diagnostiquer ? Comment déceler le mal profond d'un salarié lorsqu'il refuse une formation sur un nouvel outil performant ? Comment évaluer de façon précise la situation de chacun devant la lecture, l'écriture ou le calcul ?  Comment donner une dimension citoyenne à l’entreprise ?

Il y a en France 2 500 000 personnes en situation d’illettrisme.  Toutes les tranches d’âge sont concernées :

  • 9 % sont âgées de 18 à 25 ans (9 % en 2004)
  • 15 % sont âgées de 26 à 35 ans (15 % en 2004)
  • 23 % sont âgées de 36 à 45 ans (23 % en 2004)
  • 23 % sont âgées de 46 à 55 ans (30 % en 2004)
  • 30 % sont âgées de 56 à 65 ans (23 % en 2004)*

La moitié de cette population est au travail (51%)

7 % des personnes âgées de 16 à 65 ans scolarisées en France sont en situation d’illettrisme et 50% d’entre elles travaillent

Comment assurer la promotion sociale des personnels en difficulté avec la lecture d’une notice ? Comment le plan de formation professionnelle doit-il tenir compte de cette problématique ?

Quel est le rôle des Représentants du Personnel ?

Les élus sont sur le terrain pour déceler les problèmes des collaborateurs de l’entreprise.  Dans le cadre de leurs missions, les élus de C.E et la commission formation doivent intégrer les collaborateurs en situation d’illettrisme dans une action visant à considérer ceux-ci comme prioritaires dans l’accès à la formation.

L’entreprise aussi à un devoir de civisme.

Les Délégués Syndicaux, dans le cadre des NAO doivent veiller à ce que ces salariés ne restent pas sur le bord du chemin de la promotion sociale. On peut aussi désapprendre à lire : des titulaires du baccalauréat sont en situation d’illettrisme parce qu’il n’ont pas pratiqué la lecture depuis leur lycée.

*(source : Agence Nationale de lutte contre l’illettrisme.) 

A VOS AGENDAS

RDV à :

- SalonsCE Lyon le 4 Mars 10h-12h avec Gilles MONDON, UNSA ; Pierrick AILLARD, Secrétaire Régional de l’URI CFDT  Rhône Alpes Auvergne ; Hervé FERNANDEZ, Directeur de l’agence nationale de lutte contre l’illettrisme

- SalonsCE Rouen le 11 mars 10h-12h avec  Béatrice PHILIPPET UNSA ;  Jean-Luc LEGER Président du CESER de NORMANDIE

 

 

- SalonsCE Lille le 16 mars 10h-12h

- SalonsCE Marseille le 25 mars 10h-12h 

ILS EN ONT PARLÉ :

A Paris le Mardi 9 février à 9h30 avec :  Thierry LEPAON, Luc BERILLE : Secrétaire Général de l’UNSA, Jean-Luc PLACET: PDG d’IDRH et MEDEF, Nathalie FERRUCCI: ANDRH, Rodolphe HEDERLE: Miroir
Social, Hervé FERNANDEZ, Directeur de l'Agence Nationale de lutte contre l'Illettrisme

En 1 Clic