INSCRIVEZ-VOUS !

34 salons

dans23 villes

 
Recherche avancée
 

webtv salonce

 

un salon

 

un exposant

Liste alphabétique
 

un exposant- liste alphabétique

 

Annuaire des fournisseurs de CE

 

mementoce

 
 
  • Les annonceurs
  • Les informations pratiques
  • Les dossiers 2014
  • Le fonctionnement
  • Les missions economiques
  • Les activites sociales et culturelles

Avantages, réductions aux salariés et billetterie

Les achats groupés

Le principe est simple : il s’agit de regrouper les salariés pour obtenir des conditions d’achat avantageuses ou de faire circuler un catalogue qui donne envie de se rendre dans un magasin qui promet des réductions significatives. Dans le cadre des services rendus aux salariés, de nombreux CE coordonnent des achats groupés auprès de fournisseurs. L’intérêt réside dans la réduction consentie sur l’achat.

De l’intérêt du nombre

Présentation

Il s’agit, le plus souvent, de vente à distance : le commerçant fournit un catalogue de ses produits au CE qui le fait circuler parmi les salariés. Chaque salarié intéressé remplit un bon de commande et joint son chèque. Le CE peut encaisser les chèques et faire un chèque centralisateur ou transmettre les chèques directement au commerçant. Dans le choix des articles proposés aux salariés, le CE doit procéder par étape. Dans un premier temps, il est nécessaire de cerner les désirs et besoins des salariés par un rapide sondage pour définir quels achats satisferont le plus grand nombre. Il est, ensuite, important d’effectuer une sélection des fournisseurs.

Le tour des offres

De nombreuses enseignes peuvent satisfaire les besoins et les envies des salariés. Alimentation, vins et champagnes, bijoux, beauté, développement de photos, aménagement de la maison, audio, télé et vidéo… sont autant de secteurs où les CE pourront proposer aux salariés des achats groupés. La sélection des fournisseurs doit se faire en fonction de plusieurs critères : qualité de l’offre, montant de la remise, délais de livraison, proximité de l’enseigne avec le lieu de vie des salariés et notoriété du fournisseur. «Peutêtre faut-il aussi prendre en compte l’originalité des produits proposés», suggère un distributeur de thés s’intéressant aux CE. Il propose la vente de thés et d’infusions par achats groupés : «une prestation assez innovante pour les CE mais qui correspond à une demande grandissante de la part des consommateurs», selon lui. Et pour gagner la confiance des élus et pallier le déficit de notoriété comparé à un fournisseur ayant pignon sur rue, il prend des engagements en matière de paiement. «Nous ne livrons nos produits qu’après avoir reçu les bons de commande et les chèques du paiement correspondant. Mais nous n’encaissons pas les chèques tant que le CE ne nous a pas confirmé la réception de sa commande». De nombreux fournisseurs proposent des services supplémentaires comme la diffusion gratuite de catalogues ou la possibilité d’effectuer des livraisons dans toute la France. Un parfumeur de Grasse fournit une mallette de démonstration permettant à la personne qui s’occupe des achats groupés de présenter eaux de toilette et parfums aux salariés. «Ceci étant, précise ce fournisseur, cette mallette n’est fournie qu’aux CE dont on connait l’intérêt pour les achats groupés». Par ailleurs, son entreprise livre ses produits franco de port, mais à partir d’un certain montant de commande.

Les points CLÉS

Les CE organisent des achats groupés de produits pour obtenir des réductions significatives.

Les réductions obtenues grâce au CE peuvent l’être dans des domaines divers : l’habillement, l’alimentation, les vins, l’optique, la joaillerie, la beauté, l’aménagement de la maison, etc…

La sélection du fournisseur doit reposer sur certains critères tels que l’importance de la remise, les délais de livraison et la notoriété du fournisseur.

La signature d’un contrat fixant les règles commerciales avec le fournisseur aide à clarifier les obligations de chacun.

Les pièges à éviter

Avant de succomber à la tentation de la réduction magistrale, mieux vaut prendre quelques précautions. Il est essentiel de demander au fournisseur son numéro de Registre du Commerce et des Sociétés, cela permet, le cas échéant, de vérifier sa solidité financière. Par ailleurs, il est judicieux de vérifier le contenu des offres. En effet, la réduction ne doit pas se limiter à une promotion ponctuelle ou saisonnière. Elle doit, également, s’appliquer toute l’année et sur tous les produits. De même, avant de se laisser séduire par une remise, il est préférable de se faire une idée du prix moyen d’un article en visitant plusieurs autres magasins le proposant. Les catalogues sont parfois trompeurs, il est toujours utile de visualiser et tester les produits sélectionnés afin d’en vérifier la qualité et les caractéristiques (emballage, composition…). Dans tous les cas, le CE, en proposant des achats groupés aux salariés, ne doit pas faire subir une concurrence déloyale aux commerçants qui sont à proximité de l’entreprise. C’est pourquoi, quand le CE envisage d’acheter des produits pour les revendre aux salariés, il doit créer une coopérative de consommation.

Bon à savoir

Un des principaux avantages des achats groupés reste la remise dont peuvent bénéficier les salariés. Selon les fournisseurs, cette dernière peut être progressive en fonction de la quantité des commandes, ou fixée une bonne fois pour toutes à condition que le montant des achats atteigne un certain plafond. D’autres types de ristournes peuvent être proposées. «Nous pratiquons un tarif dégressif selon que l’on nous commande des flacons à l’unité, par paquet de trois ou de cinq. De plus, nous pratiquons, pour les commandes par correspondance sur catalogue, une remise de 20% à tous nos clients à laquelle s’ajoute une réduction supplémentaire de 20% pour les ayants droit des CE avec lesquels nous travaillons. Enfin, chaque fois qu’une commande atteint 150 euros, remises déduites, nous offrons un flacon supplémentaire», explique le directeur marketing de la parfumerie. Les fournisseurs soucieux de l’efficacité de leur démarche commerciale auprès des CE estiment qu’il est important de bien connaître le CE et de comprendre comment il fonctionne pour aider les responsables des achats groupés à mieux répondre aux attentes des salariés. «En tant qu’agriculteur, il m’est difficile d’aller visiter les CE. Mais quand ils passent par ici, certains élus n’hésitent pas à venir me rendre visite. C’est aussi pour eux l’occasion de s’assurer que je suis bien agriculteur et producteur, comme je le signifie sur mes catalogues», explique un fournisseur de produits du Sud-Ouest installé dans le Gers. En réalité, la relation client/fournisseur se déroulera avec d’autant plus de confiance que les règles commerciales entre les parties auront été clairement définies. La prudence recommande donc de signer un contrat afin de s’assurer que le fournisseur respecte les règles commerciales, qu’elles concernent la qualité des produits, les tarifications, les délais de livraison ou les modalités du service après-vente. Enfin, il est bon de regrouper les commandes longtemps à l’avance et de définir une date limite pour les passer. Pour cela, catalogues et bons de commande doivent se trouver à la disposition de tous, à des points stratégiques de l’entreprise. Ces fournisseurs n’ayant pas toujours le temps de visiter tous les CE, les salons professionnels constituent l’endroit idéal pour se rencontrer et trouver des idées originales pour les salariés.

0 Commentaire

Participez ! Laissez-nous un commentaire

     
    • Abonnez-vous à la NewsletterCE

    Yvon Quignon

    ancien élu de CE, est le président fondateur de « Sologne Inter CE ».

    Créée en 2004, cette association de loi 1901 représente 70 CE ou TPE adhérents et touche plus de 6 000 bénéficiaires.